top of page

Contraception féminine : aux hommes de se responsabiliser !

Ma chronique pour le magazine Féminin Bio - Juillet 2020





Lorsque l’on parle contraception aujourd’hui, tout du moins en France, elle est forcément féminine puis chimique et/ou mécanique, non sans risque pour la femme. Et d'autant plus avec le vaccin COVID-19

En tant que professionnel de santé et homme, j’invite tous les hommes à se poser cette question et tous les parents à la poser à leurs fils en âge d’avoir des rapports sexuels : Suis-je responsable et courageux par rapport à ma sexualité et ses conséquences ?

Il ne suffit pas de s’amuser et de semer la graine, dans la vie toute graine porte ses fruits ! L’acte sexuel exige un minimum d’engagement et de conscience. En cas d’ « accident », la détresse féminine face à l’avortement doit impérativement nous inviter à prendre nos responsabilités.


La meilleure contraception pour les femmes c’est donc la responsabilisation des hommes !


Mécanique ou chimique, la contraception médicale encourage la consommation du sexe pour le sexe en s’opposant à l’Amour, lui qui est plus un sentiment qu’une sensation corporelle. Non messieurs notre amour n’est pas proportionnel à la vigueur de nos érections et le « je t’aime » n’est pas l’expression verbale de l’éjaculation ! Et non mesdames, la jouissance d’un homme ne se limite pas à son éjaculation. Encore moins son amour.

La responsabilisation des hommes c’est mener la danse du romantisme au lieu de se faire mener par le bout de la…


La contraception masculine demande cependant de la réflexion, une fierté bien placée et une vision à long terme pour soi, pour elle, pour les possibles fruits de cet amour.


En lien avec la contraception naturelle de la femme, l’homme devrait s’intéresser à la jouissance non éjaculatrice, technique tantrique* qui ravira sa partenaire et leur fera goûter à une jouissance sans limites ramenant l’éjaculation au second rang. Cela nous préserve de la petite mort. Mieux encore, la jouissance non éjaculatrice (qui n’a rien à voir avec le coït interrompu !) nous rapproche de l’immortalité (.


Il y a bien entendu le préservatif mais qui ramène au-devant de la scène un acte sexuel à l’odeur synthétique plutôt qu’une communion amoureuse.

Plus catégorique mais au combien libérateur pour la femme qui peut toujours craindre la présence de spermatozoïdes dans le liquide pré-séminal, il y a la vasectomie. Pour l’instant irréversible en France, cette technique sans risque, ne prive l’homme d’aucune jouissance qu’elle soit éjaculatrice ou non. Notre libido n’est pas atteinte.


Messieurs je vous invite à créer plus de sens à vos rencontres. Je les espère plus qualitatives que quantitatives, plus amoureuses que sexuelles, plus responsables qu’irresponsables. Et à soulager les femmes d’un stress qu’elles n’auraient pas à assumer seule. Il en va de notre amour, de notre charisme, de notre loyauté, de notre devoir. Créons un nouvel homme !

* Le tao de l’art d’aimer

253 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page