Pourquoi les comorbidités sont fatales avec le COVID-19 ?

L’Italie l’affirme : 99% des cas graves du COVID-19 dont les décès étaient des personnes atteintes de 2 à 3 pathologies avec 73% d’hypertendus, 35% de diabète gras et de maladies cardiovasculaires dites ischémiques.

0,8% de décès sans pathologie reconnue ou recensée…

Ici au travers de schémas, je partage avec vous les causes probables de l’emballement inflammatoire avec le syndrome inflammatoire aigu et la tempête cytokinique qu’ont subis les patients en soins intensifs et/ou décédés.

Je souligne ici l’importance de revoir l’urgence et la nécessité d’éduquer l’humain aux lois de maintien et de prévention de sa santé. Que cela passe avant tout par son hygiène de vie et la qualité de son alimentation quotidienne. Que sa santé est indissociable de l’état de santé de son écosystème.


(Bien et savoir) Respirer, (savoir quoi ) boire, (bien) dormir, (savoir) bouger et (bien) manger ont été, sont et seront les 5 piliers à préserver pour une santé individuelle, collective et environnementale.


Origines, engrenages et synergies à l’origine des maladies de civilisations, facteurs de comorbidités avec la COVID-19



Exemple de cet engrenage morbide dans l’obésité et le diabète gras



Bien souvent au surpoids et au diabète gras s’ajoute « logiquement » le risque cardiovasculaire…



La tempête cytokinique à l’origine probable de beaucoup de décès dus à la COVID-19

La tempête de cytokines survient quand un grand nombre de globules blancs (leucocyte) sont activés, et que ces leucocytes libèrent un flot anormalement abondant de cytokines inflammatoires (IL-6 et TNF-a principalement) qui, à leur tour, activent encore plus de globules blancs : le système immunitaire s'emballe !

La pression artérielle augmente alors que le taux d'oxygène sanguin chute ; le débit cardiaque augmente au début de l'épisode puis diminue ; les taux d'azote sanguin et de bilirubine augmentent, avec un D-dimère élevé, des transaminases élevées, une carence en facteur I et des hémorragies. 

Il s'ensuit un syndrome de détresse respiratoire aiguë et une défaillance rapide des organes vitaux pouvant conduire à la mort.

Source : wikipedia.org


Ce qu’il faut bien retenir c’est que le SARS-CoV-2 est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !Tout comme il provoque l’engorgement et le débordement de notre personnel hospitalier (et cela tue !), ce virus au sein d’un organisme en lutte permanente contre la glycation, l’oxydation, l’intoxication et l’inflammation chronique pour les multiples causes que nous venons de voir, provoque un stress oxydatif (par réponse immunitaire de type cellulaire) devenu toxique, impossible à compenser pour ces organismes épuisés.

L’issu est l’autodestruction : et oui c’est notre système immunitaire qui produit le poison (hypochlorite ClO− = eau de javel / peroxyde d’hydrogène = eau oxygénée) pour tuer le virus mais notre corps ne peut le contenir par mobilisation déjà trop importante de notre système tampon sur d’autres sites d’agression (glycation, oxydation, inflammation de bas grade et intoxication). Ce qui nous sauvait devient toxique pour nos tissus et organes. La mort suit.


Coronavirus, la goutte de trop…

La prévention santé, l’éducation à la santé et les liens de santé entre la Nature et notre nature humaine.

Nous avons vu les 4 mécanismes à l’origine des maladies émergeantes. J’ai recensé une grande partie des facteurs nourrissant chacun des mécanismes et finalement l’ensemble mortifère.

Au même moment nous y devinons les solutions de prévention. Et ce qui est merveilleux c’est que ces solutions ne se limitent pas à notre seule santé ! Notre environnement est à considérer comme partie intégrante à notre état de santé.

Nous y découvrons de vastes opportunités économiques et sociétales; une intention sacrée de nous épanouir en observant, en respectant et en créant dans le respect de la Vie en nous et autour de nous.


Ce virus est « inoffensif» pour la jeunesse, les personnes en bonne vitalité, l’environnement et la biodiversité. Il encourage à la fraternité et à l’humilité.


Pour retrouver votre santé et ne pas remplir votre « vase » inutilement au risque de succomber aux prochains virus, je vous invite à lire la lettre d’Anthony Berthou. Elle est complète et les réflexes diététiques sont les plus efficaces et en accord avec ce que j’enseigne et transmets à mes patients, à mes élèves. Je vous reconduis bien volontier vers son excellent travail.


Prenez soin de vous (ce n’est pas si compliqué ;)) tant qu’il fait beau et les prochaines tempêtes seront assumées et riches d’enseignements.


Pour des formations sur la santé et sa préservation par la diététique, je vous invite à vous inscrire à mes séminaires ou à mes formations « Devenir un ambassadeur de santé durable ».


535 vues

©2018 by Winter Charles-Antoine Expertise, Conseils & Formations.